Qu'est-ce que l'EMDR ?

L'EMDR, abréviation de "Eye Movement desensitization and reprocessing", est une technique innovatrice actuellement utilisée par un nombre croissant de psychothérapeutes dans le traitement de traumatismes psychologiques.

Cette méthode thérapeutique a été découverte et élaborée fin des années 80 par Francine Shapiro, docteur en psychologie aux Etats-Unis. Depuis lors, l'EMDR a fait l'objet de nombreuses études scientifiques qui ont démontré son efficacité dans le traitement de stress post-traumatiques.

Sur base des connaissances actuelles, il semblerait que les événements traumatiques soient stockés tels quels dans la mémoire, avec les images, les sons, les pensées, les sensations corporelles et les tonalités émotionnelles qui y sont associés.
Même sans avoir subi de traumatismes "avec un grand T", (...) nous avons tous (...) vécu de multiples traumatismes.

Qui n'a pas souffert de moqueries à l'école, d'un diagnostic lancé brutalement à la figure, d'un accident de vélo qui laisse des traces ? La plupart du temps, on « s'en remet », mais certains souvenirs restent entourés d'une lourde charge émotionnelle, comme une boule d'électricité ne cessant pas de produire des étincelles douloureuses. Ces traumatismes peuvent nous bloquer dans notre vie affective, familiale et professionnelle...
Après avoir trouvé le déclencheur de cette décharge d'émotions, l'EMDR permet d'atténuer voire de supprimer celle-ci !
Ceci évite lorsque l'on repense au traumatisme ou que l'on se retrouve dans une situation comparable d'avoir une réaction inadaptée (crise de pleurs, d'angoisse, de violence physique ou verbale...).
Ainsi, avec cette technique d'alternance de sons ou de vibrations tactiles en accompagnement du psychothérapeute formé en EMDR, on peut « enlever » toute cette charge en trop et rendre le souvenir paisible et doté d'émotions à un seuil supportable. Des scientifiques ont pu prouver l'efficacité de cette méthode. Elle prend de l'ampleur aux Etats-Unis et commence son entrée chez nous...

Désormais, la dénomination "EMDR" ne fournit plus une description exacte de la méthode, puisque les mouvements oculaires ne sont plus les seuls à être efficaces. Les stimuli sonores ou tactiles présentés en alternance gauche/droite ont également prouvé leur efficacité.

Références :

bipe.be (voir bibliographie suggérée) ou emdr-belgium.